Exoplanète / ce conte

par Claire @, vendredi 24 octobre 2014, 20:57 (il y a 1457 jours) En réponse à 4ine

Je réfléchissais à ce que toi et zeio disiez de la voix, du chant. Ce conte (et tu parles de conteur), est un conte pour voix proférée, voix prophétique. Voix qui pousse vers l'avant, appuyée sur l'ancien, le mythe, le rite.

Je m'étais intéressée à ce qui relie des chants et danses résultant de la diaspora très ancienne d'un peuple, issu du Rajasthan, qui a donné naissance aux tziganes et aux gitans d'Espagne. Toutes ces musiques ont en commun l'extrême raffinement et tension du rythme, donc de la danse, et le chant en voix proférée, c'est à dire comme lancée en avant.
Toutes ont en commun une pratique exigeante et complexe, hors des cercles socialement reconnus, à la recherche d'une presque transe groupale.

Je retrouve un peu de tout ça dans ton texte, comme une invitation. Mais c'est difficile, quand il n'y a ni corps, ni voix, ni cercle, ni musique, tout dans la (les) têtes, dispersées..

Fil complet :