Eléments de réponses - à compléter

par Kel, dimanche 26 octobre 2014, 13:19 (il y a 1424 jours)

Chaque fois qu'on me pose la question, pourquoi ma "passion" pour l'Afrique, les africains, moi qui n'ai que peu voyagé hors du pays (comment voyager sans être touriste ou "coopérant" ou faire de l'humanitaire sauce compassionnelle ? Je cherche encore), je ne sais comment répondre parce que la question ma parait trop vaste. Ai-je une réponse claire ? Je n'en suis pas sûr. Je sais que je me suis aussi passionné pour les amérindiens, par exemple, leur histoire, ça remonte à l'enfance, l'histoire de la conquête et du génocide dont ils ont été victimes... J'ai lu entre autre Enterre mon coeur à woundeed knee, et visionné la série de documentaires Terres indiennes.
Concernant l'Afrique (terme occidental d'ailleurs), j'ai comme beaucoup reçu des échos lointains pendant mon enfance, j'ai aussi lu des contes africains, les "contes pour enfants pas sages', et puis les fables de La Fontaine qui nous viennent d'Esope, du continent noir. J'ai eu un grand oncle qui y fut missionnaire. Ma tante qui y a voyagé. Des proches engagés avec des togolais pour l'eau. Et puis la question du "tier-monde" a toujours été présente. Celle du racisme aussi. De l'esclavage en amont, puis du colonialisme qui s'est substitué. A treize ans je dealais les badges "touche pas à mon pote" au collège. Par la suite j'ai été très marqué par le génocide au Rwanda qui s'est produit en 1994. J'ai cherché à comprendre, lu des livres, Saint-ex, Jean-Paul Gouteux, Verschaves, et progressivement j'ai découvert la françafrique qui s'étend à toutes les anciennes colonie d'Afrique subsaharienne, et compris ses rouages. Tout comme en parallèle la négation qui est faite à l'histoire des noirs. Leur contribution essentielle à le lutte contre le Nazisme par ex. La série "Racines" m'a aussi beaucoup marqué. Et puis quantité de livres, Fanon, Césaire, Verschaves, Ziegler, Agbohou, Anta Diop, etc. Et j'ai fait certaines rencontres essentielles, surtout à Marseille, avec des africains, dont certains sont à présent des amis.

Fil complet :