L'intermède Calypso

par Écrire, vendredi 05 mai 2017, 23:08 (il y a 23 jours)

Depuis que son visage s'est posé sur mes nuits, je rêve les yeux ouverts. Peut être que je m'assoupis un peu, pour redevenir normal, quand le jour s'invite aux persiennes. Ensuite, je me réveille, fourbu et content. J'embauche mon organisme et revêt ma silhouette sociale. Bras dessus bras dessous, nous ressemblons assez aux innombrables travailleurs de l'apparence. Mais au fond, j'ai perdu la tête. Et cette secrète démence recèle ma meilleure raison d'être.

Fil complet :