Des témoins racontaient les scènes d’horreur

par Écrire, lundi 15 mai 2017, 10:38 (il y a 70 jours) En réponse à Marcel Dupont

Bonjour Monsieur,

À mon avis, certaines images sont interdites parce qu'elles relaient la terreur et attisent la haine, ce qui ne peut qu'aggraver la situation. Il faut comprendre que la réaction émotionnelle est précisément le but poursuivi par ses attaques. En la relayant, on pense sans doute rendre un début de justice aux victimes mais en réalité, on se rend complice de ce qu'on veut dénoncer.

Fil complet :