Esprit de la fuite

par Rémy @, mardi 16 mai 2017, 00:33 (il y a 187 jours) En réponse à zeio

Ah, j'adore les lézards - en fait un lézard ça n'est rien d'autre qu'une souris verte, finalement. Je l'attrape par la queue, elle me reste entre les doigts à frétiller, je la montre à ces messieurs.


Il me semble néanmoins qu'il y a un manque de compréhension dans çtaffaire. Les reptiles ne cherchent pas du tout à détecter les désirs des autres ni à leur plaire. Ils ne se privent ni ne se passent de rien, sauf de bouger inutilement, ont l'œil méchant, sont très goulus, et attrapent la moindre sauterelle à leur portée (ou grenouille, ou poisson, ou souris, ou tout ce qui peut raisonnablement être pris pour de la nourriture et mesure approximativement la taille de leur gueule, qui est remarquablement extensible). Ils fuient vivement mais pas préventivement - les mammifères sont beaucoup plus craintifs. Il me semble que l'attitude que tu décris là est un mélange de souris et de chien, mais pas un reptile. Non d'ailleurs, même pas, aucun animal ne renonce ainsi à quoi que ce soit, c'est le propre de l'humain dépressif. Aussi d'accuser le monde entier de ne l'avoir pas élevé autrement et patati et patata. Il n'y a que des humains pour cultiver une telle mauvaise foi et un ressentiment pareil. On ne peut pas décemment mettre ça dans la peau d'une bête.

Fil complet :