De l'importance du regard (suite et fin)

par Claire, mercredi 24 mai 2017, 10:57 (il y a 57 jours) En réponse à Périscope

Oui, Bataille m'a bien intéressée aussi à moment donné, en particulier la question des liens entre la perversion et l'art, la perversion et la beauté, la perversion et le désir. J'emploie perversion dans le sens de mécanismes intérieurs que nous portons tous, pas dans le sens d'actes ou de relations pathologiques.
Dans ton texte il n'y a aucune trace de perversion et pourtant il est d'une grande intensité érotique et émotionnelle, évoque avec force la rencontre, l'altérité, et tout ce qu'elles mobilisent chez nous, nous rendant vraiment vivants. Si je poussais un peu plus loin je dirais que la perversion n'existe dans le texte que par l'évocation des images (magazine et écrans), que la rencontre réelle remet à leur place de simulacres peu dignes d'un regard.

Et ça va un peu avec une autre réflexion que je me faisais sur le fait que la douleur est un moyen facile d'atteindre une intensité, moyen que certains courants de l'art contemporain ont tendance à exploiter un peu trop, je trouve, comme une sorte d'esthétique obligée.
Je ne parle pas de certains itinéraires, où la place centrale de la douleur est une "nécessité".

Fil complet :