L'intermède Calypso

par Écrire, vendredi 02 juin 2017, 21:45 (il y a 171 jours)

On croit les âmes assignées à résidence, chevillées aux individus. En réalité, leurs chemins s'évadent souvent des nôtres, bien avant que la vie ne s'absente. Les âmes sont bohèmes par essence. Leur périple est nécessaire. Quand nous aspirons à la fortune ou aux honneurs, elles continuent à chercher leurs sœurs. Nous sommes trop occupés du monde pour soupçonner cet itinéraire divergent.

Les âmes se trouvent parfois, malgré nous. Leur quête est récompensée, tandis que nous dérivons sans boussole, de corps en corps. Et s'il arrive que nous soyons joyeux sans motifs ou mélancoliques sans raison, c'est qu'elles sont réunies, se connaissent et s'étreignent tandis que nous les oublions.

Fil complet :