Mains, multitude aux doigts de chlorophylle, épanouies poème de Fabrice Selingant

par le Rouge-gorge, dimanche 09 juillet 2017, 17:24 (il y a 78 jours) En réponse à sobac

De temps en temps lâcher prise, en effet. Merci Sobac pour cette lecture.

Fraternellement.
Fabrice le Rouge-gorge

Fil complet :