Les surprises de l'inconnu (suite et fin)

par dh, dimanche 16 juillet 2017, 16:02 (il y a 124 jours) En réponse à Périscope

coucou periscope,

moi je suis de plus en plus tenté de croire que la Beauté est un mot assez creux comme concept normatif déconnecté d'un contexte (même chose pour amour, liberté, verité, réalité ...) et devient malheureusement un argument d'autorité dans la bouche des dominants et autres nouveaux riches de la pensée : la tyrannie de la beauté.

je me suis cependant laissé aller dans le passé, par faiblesse, à écrire ceci :

ce que l’on est en droit d’attendre de la poésie, c’est qu’elle nous apporte de la beauté, à savoir : premièrement, une consolation ; deuxièmement, un espoir.
Certains verront dans la beauté un nouvel avatar de l’opium du peuple, une translation de la religion déclinante adaptée au goût du jour. Ce n’est pas totalement faux, mais sans beauté, c’est à dire sans consolation ni espoir, aucun progrès esthétique ou moral n‘est possible.

qu'en pensez vous, noble palmipède ?

Fil complet :