L'île disparue

par Écrire, mardi 01 août 2017, 12:38 (il y a 80 jours)

Lorsque tu es partie, j’ai voulu me quitter. Introduire en moi toute la distance de l’oubli. Il fallait boire beaucoup. Noyer à grandes lampées les démons hypermnésiques. L’alcool, sauveur et assassin, cheminait dans mes veines et débusquait l’ennemi. Brûlures contre brûlures. Les démons luttaient, puis se repliaient. Ils se réfugiaient dans les marges de la conscience, installaient leur campement provisoire et planifiaient la contre attaque. Je percevais encore leurs palabres lointaines. Une ruche mourante, bientôt aphone.

Les pensées s’accordaient de nouveau au corps qui s’allégeait. La douleur se diluait jusqu’à rencontrer son spectre. Il la prenait par la main et tout deux s’éloignaient en emportant leurs traces vaporeuses. La drogue stupéfiait l’absence et, à son acmé, stimulait un optimisme artificiel. L’esprit s’en emparait avec l’avidité gloutonne qui signe une insupportable privation. Nul autre que mon âme désaltérée n’aurait souscrit au sourire qui se posait alors sur mes perceptions. Mais, dans ce nouvel univers, la caution d’autrui n’était plus requise. J’étais devenu le point de référence unique. Une île disparue des cartes maritimes. L’alpha et l’omega d’un alphabet autosuffisant.

Fil complet :