L'île disparue

par le Rouge-gorge, samedi 05 août 2017, 19:51 (il y a 131 jours) En réponse à Écrire

Trop long à répondre à ce poème subtil, où la douleur indicible est à peine entravée par la consommation d'alcool, La porte fermée, le manque s'insinue sournoisement. Ce poème est terriblement beau, mais j'ai toujours eu une réserve avec l'évocation des dépendances, certainement un doute sur ma propre capacité si j'y mettais le doigt à en sortir. Dans le passé, les relations avec des amis dépendants ont souvent été gâchées par mon malaise. Mais je le répète, le texte est beau. Merci Écrire.

Fraternellement.
Fabrice le Rouge-gorge

Fil complet :