Extrait 2 de "rendez vous"

par Écrire, mardi 22 août 2017, 14:21 (il y a 89 jours)

L’enfance stationnait dans son anatomie mature, tel un véhicule garé en double file avec un nounours en livrée au volant. La peluche était un peu râpée, gorgée de senteurs poussiéreuses, les oreilles aplaties par des années d’affections nubiles. Ses petits yeux sombres reflétaient la sorte de vigilance ensommeillée qui caractérise les cerbères veloutés.

Fil complet :