Arsenic et papillon

par Écrire, dimanche 10 septembre 2017, 21:04 (il y a 68 jours)

J’éprouvais assez tôt un besoin d’au delà. Une fringale d’altitude… Les ailes dont je percevais l’embryonnaire frisson entre mes omoplates ne se développeraient que dans une atmosphère propice. Faute de cet éther porteur, elles flétriraient. Je deviendrai réaliste de part en part. Lesté d’idéaux décomposés. Un papillon assaisonné à l’arsenic... Riche de cette unique certitude, je me mis en quête d’un point de passage vers la super enfance.

Fil complet :