Ce qui m'intéresse dans les tropismes...

par dh, dimanche 24 septembre 2017, 06:53 (il y a 25 jours) En réponse à Périscope

"c'est tout ce rhizome intérieur de l'être dont l'éclosion ne sera qu'une modeste
fleur, mais à l'humus vertigineux qui se décompose et recompose par le tissage haletant, balbutiant, du verbe."


pour reprendre l'expression de notre chère Foedera, voilà une glose qui me semble "peu ou prou incontestable" .......

schopenhauer ne disait-il pas que "l'art est la fleur de la vie" ?

j'ai moi-même écrit un poème auto-justificatif ( qui paraîtra peut-être ?... ) dans lequel les poèmes sont comparés à des fleurs. je le poste ne guise de "réponse"....

*

profession de foi


comme si je pouvais prendre des mots
les jeter sur le papier
et faire quelque chose de beau

les gens diraient c'est bien c'est
comme si les mots étaient vivants
et depuis des années je fais comme si

écrire à partir de l’espérance ou son contraire
faire fleurir un lotus dans la boue et l'ordure
étaient des occupations justifiées

pour archiver des perceptions
je fais avec peu je me protège du bruit de tout
ce qui est écrit sur la pierre repose dans le végétal

les convulsions du monde ne me concernent pas
Poésie nous apporte du bien à tous
( sauf si quelqu'un a d'autres motifs de s'en servir )

Fil complet :