Les pigeons 2

par Écrire, lundi 25 septembre 2017, 15:51 (il y a 24 jours) En réponse à dh

Pour le système capitaliste, le robot est la "solution" au travailleur, son utopie tendancielle... Tant que cette "solution totale" ne sera pas réalisable, les portes paroles du capital (valets, diraient d'aucuns), valoriseront le travail et dissuaderont l'oisiveté (excepté dans le cadre de vacances consommatrices réservées au travailleur méritant qui continue ainsi à nourrir la "croissance"), sous le qualificatif de "fainéantise".. Logique... Le hic majeur, c'est que cette dynamique technologique abandonnée à elle même (privée de pilotage politique), engendre une économie insolvable. Car ce ne sont pas les robots qui consomment (ils n'éprouvent ni besoins, ni désirs, du moins jusqu'à nos jours...), mais les humains. Il faut donc que ces humains disposent d'un "pouvoir d'achat" (par rapport auquel, au passage, le "savoir d'achat" représenterait une avancée aussi nécessaire que significative...), sinon l'économie, faute de consommateurs solvables, se rétracte puis s'effondre. En conséquence, si la principale source de revenu disparaît, il faut soit réinventer l'économie, soit assurer un revenu universel, voire, plus probablement, une combinaison des deux.

Fil complet :