Relève

par François, lundi 09 octobre 2017, 03:36 (il y a 10 jours)

Pour me faire une idée j'ai grimpé la colline
Excitée par le soir par le cri d'un serin
Ce petit rien qui brille a fait monter ma faim
La ville telle quelle en rêvant dodeline

Caressée par la nuit — influence première
Dérogeant tout entière au Soleil et ses mues
Je me dore sans mal d'engeances détenues
Regardez-moi border leur ombre traversière

Sans pouvoir m’empêcher d’y glaner les fleurs noires
Ouvertes à-demi — la Lune les enclenchent
Leur pistil parfumé a laissé sur mes hanches
Le beau leurre assassin d’attaches dérisoires

Ne cessez pas surtout de les disséminer
L’éclair a tonné clair là-haut dans les nuages
Je m’allonge tranquille au feu de ces mirages
Et garde l’œil ouvert sur la meute inclinée

Fil complet :