Phrases du long hiver (suite 2)

par Périscope @, mercredi 18 octobre 2017, 15:58 (il y a 30 jours)

Phrases du longue hiver (suite 2)


...La matinée gelée de l’hiver est occupée à souhaiter tout ce qui pourrait en rompre la glaciale solitude.

Puisqu’aucune phrase n’enjolive sa bouche, du tiroir d’un massif buffet de chêne, elle extrait certainement par une désinvolture légère et inattendue qui sourd de ces instants que criblent parfois des jets colériques d’impuissance, une poignée de photos qu’elle présente à l’homme. Désappointé, il dissimule son agacement. Délibérément, le doigt féminin vogue sur des parties de lumière. De celles-ci, viennent des mots usurpés, d’une candeur qui rend les formes plus mystérieuses, des mots lapidairement chuchotés, une odeur, des parfums que la raison choisit de préférer, mais le doigt tremble de ses désignations honteuses, rêves miroitants brûlant le papier glacé, de ses noirs et gris un visible effroyable coagule les sueurs de l’index.

De quelle source proviennent les clichés ? Elle n’en révèle aucune à lui dont les yeux se révulsent, double trous ordinaires s’écarquillant à la découverte d’autres trous, coins touffus comme ceux d’enfantines promenades sous les taillis ombreux, qui poursuivent l’individu jusqu’à son agonie et pourrissement. Mais quel effroi à vivre quand l’ombre, la noirceur frappe à votre porte, que chair elle se fera, déjà par la concupiscence et démangeaison secrète, sous les ongles vernis et par les lèvres sèches, ainsi se referment alors les images, faiseuses d’empreintes, origines troubles, daguerréotypes de l’inexistant.

(à suivre)

Fil complet :