Variation autour du poème (saison 1 complète)

par Lina, mercredi 22 novembre 2017, 18:49 (il y a 24 jours) En réponse à Casimir

C'est fameux !


cela fait parfois penser à du Borges, le labyrinthe et puis ce fragment ci, la multiplication des espaces et des "sois", l'infini de la bibliothèque:

Lorsque je pose ma main sur ce recueil de poèmes, j’ai la même sensation qu’au contact d’un marbre froid. Sa lecture provoque en moi la découverte d’espaces nouveaux, jusqu’ici jamais considérés. Ces espaces s’accumulent, s’additionnent, et je comprends que rien n’est plus faux que l’idée que j’ai de moi-même. Entre ces deux points il y a cette infinité d’intermédiaires, dont je découvre la présence et que je tente de nommer, à la manière des premiers hommes, livrés au monde et contraints d’y organiser un système de repères. Mon être se construit alors à la façon d’une bibliothèque intérieure. Cette bibliothèque est infinie, car elle renvoie à une infinité de correspondances, comme il y a une infinité d’intermédiaires entre l’infiniment petit et l’infiniment grand.

Fil complet :