sans poème de Sobac

par le Rouge-gorge, dimanche 14 janvier 2018, 01:10 (il y a 99 jours) En réponse à sobac

Je suis heureux qu'il soit publié et que deux autres strophes soient venues le poursuivre.
Je ressens profondément ce que tu as ajouté. La fonction même de notre art d'écriture est cette capacité à vivre cent vies dans une et l’empathie qui est comme un don de ressentir les douleurs d'autres, bon an, mal an, cela ne nous permet pas pour autant de circonscrire tous les malheurs du monde, mais si par bonheur, le monde découvrant nos écrits, voulait s'y attarder, alors, peut-être, pourrions nous espérer.

Fraternellement.
Fabrice Selingant le Rouge-gorge

Fil complet :