propos inertes

par Claire, mercredi 31 janvier 2018, 11:33 (il y a 265 jours) En réponse à ch

Ils ne sont pas très inertes ces propos...ils ne cessent de se déformer, de se refléter, de se déplier, de se sédimenter, et d’échapper finalement. Il y a une sorte de fatigue de l’esprit à tenter de les saisir, tenter de séparer un reflet de soi toujours changeant et le monde avec lequel il se mêle. Du coup, on ne ressent aucun ravissement fascinant, plutôt une quête inquiète.

Fil complet :