deux mais trois

par catr @, dimanche 04 février 2018, 01:09 (il y a 16 jours) En réponse à Claire

... mais d'emblée tu les sépares, les mettant dans deux pays,
j'ai simplement pris ton image pour exprimer ce qui répond chez moi... l'être jusqu'au point d'équilibre en lui-même, mais aussi de sincérité véritable, pour en arriver à une sorte de point d'arrimage dans la personne, réunifiant ses tous aspects afin qu'il advienne et Soit ...

je crois que le monde dans lequel nous vivons et les choix qui auront été faits jusqu'à maintenant n'ont pas encore permis à l'être d'être, mais le formatent et l'utilisent puis l'use en des contraintes contraires et le jettent tout simplement ensuite, et surtout s'il résiste ; mais si l'être en venait à découvrir qui il est réellement, ça renverserait le monde et le transformerait totalement, parce qu'alors l'être ne pourrait plus/pas vivre et exprimer sa pulsation sans sa qualité intrinsèque.. ( je ne me demande plus pourquoi il y a tant de dépressions et suicides, je le vois et le respire)


...



puis tu parles de dignité ...
si "nous sommes tous coupables", nous sommes aussi tous indignes (de quelques façons)

mais l'indigne, vois tu, c'est le monde où nous vivons, ce qu'on en aura fait, toute la laideur répandue depuis des siècles, perpétuée, ça c'est indigne ! comme toute destruction est indigne.. est-ce ce visage de la dignité dont tu parles ?
je ne crois pas...
alors ...
la dignité change de visage..
oui, et donc il faut peut-être la redéfinir en soi et pour soi, et l'élever (comme un enfant).
... être digne de soi-même c'est tout un beau contrat, déjà!
et ...quant à l'art quelqu'il soit, je pense qu'il n'a que faire de la dignité — une robe de viande crue est-elle digne ou plutôt indigne-t-elle ?
d'où... l'art n'a besoin que d'être (tout comme l'être a besoin d'être/d'advenir).
... non ?
...heu.. et ainsi donc l'idée de dignité ...ou d'être digne ...d'un art (qui plus est!) pose principalement le problême de la valeur de Soi par rapport à... quoi ? et quand la valeur de soi n'est qu'à soi, tout en posant un jugement sur soi, tout en redoutant le jugement d'autrui (qui n'a rien à voir avec l'art)...
aïe
... non ?

Fil complet :