Epi-phénomènes

par Périscope @, samedi 10 février 2018, 10:02 (il y a 11 jours)

Epi-phénomènes

Doubler un camion dans un virages alors qu’on est ébloui par le soleil.
Servir du café et des petits gâteaux pour faire avaler le dogmatisme des réunions.
Regarder quelqu’un parler ne doit pas empêcher de l’entendre.
Elle veut se marier avec lui, parce qu’il porte un nom à particule,
il s’appelle Acteur de Cinéma.
Etre tellement occupé à vouloir dormir, qu’on ne se souvient plus qu’on a dormi.
Se faire frictionner les tracas de la tête par les doigts d’une shampooineuse.
C’est la lumière qui sculpte le mieux le visage des vieillards.
Sifflotent, un soir d’automne, les oiseaux en sursis, avant la nuit d’hiver.
Sautillent les enfants, marchent les adultes, chavirent les vieux.
Tirez la chasse d’eau du ciel demande le Tout-Puissant, c’est l’orage.
Comment retenir son désir sans l’assouvir ?
Et parvenir à coiffer joliment un épi rebelle est phénoménal.
Les nouveaux agents de la société de nettoyage font rouler bien plus vite les poubelles.
Un lambeau de chiffon peut ressembler à un chat mort.
Même pendant la guerre les femmes marchaient en talons aiguilles, comme dans un film.
Rentrer de l’école en souriant aux oiseaux sur le trottoir.
Offenser un croyant en lui disant que ses raisons de croire sont psychologiques.
Surtout nommer chaque chose par leur nom en cas de litige.
Rien n’est plus contagieux qu’une rampe d’escalier.
Soyez maître de votre temps et vous serez effrayé de votre liberté.
Vouloir dire n’est pas satisfaisant sans le pouvoir dire.
Respirons beaucoup pour prendre de l’avance quand la mort viendra.
Un chef d’Etat a-t-il des états d’âme ?
Les arbres sortent de la douche avec leurs cheveux ruisselant dans le soleil revenu.
Attendre le meilleur occupe la majeure partie du temps.
Mais lire en prenant son bain sera la meilleure façon de rencontrer l’absolu.
Savoir que ce plaisir est éphémère apprend à nous en méfier.
Vous reconnaissez un citadin normand à l’imperméable qu’il porte sur son bras même en plein été.
Restaurer les vieux châteaux avec le même amour que si on s’occupait d’un enfant.
Sourire à des gens dans la vie peut être gratuit.
Demander à quelqu’un s’il est heureux, vous obtiendrez son silence.
Ne nous mettre jamais entièrement dans ce qu’on fait est une mauvaise plaisanterie du cerveau.
Le rose du Levant n’éteindra jamais la flavescence du mimosa.
Un avion peut s’envoler en suivant l’inclinaison des nuages.
S’aimer, c’est être héros deux fois, une fois pour soi, une fois pour l’autre.
Commence alors le compte à rebours de la fin de la solitude.
Poursuivre le liste de ces épi-phénomènes ne vous sera pas compliqué...

Fil complet :