L'arbre aux trois visages et pleine lune

par Claire, mardi 06 mars 2018, 19:04 (il y a 225 jours) En réponse à catr

voilà ma réflexion : la poésie s’est libérée d’une distinction entre « mots poétiques » et « non poétiques », elle a décidé de ne rien bannir, d’accueillir le plus prosaïque, de faire feu de tout bois. Alors pourquoi bannirait -elle des mots comme « silence » ou « nuit », des images simples et communes, si ce sont ceux-ci qui expriment le mieux ce qui tente de se dire ?
Surtout quand le reste du poème est original.

Fil complet :