L'invité (suite et fin)

par Périscope @, mercredi 07 mars 2018, 09:36 (il y a 107 jours) En réponse à Claire

J'ai aussi tenté l'aventure de l'écriture de la phrase longue.
L'obligation de la poursuivre pour voir où elle me mène...
Cela conduit à un instant dilaté, suspendu dans lequel ne peut s'exprimer qu'une densité, à défaut d'un développement. Une narration transversale plutôt que horizontale, comme toi tu l'as parfois évoquée dans certains de tes poèmes.

Le contexte de la vie environnante est éloigné, en effet, pas au premier plan, mais présent, comme une brume sociale, de façon à ne pas rendre les personnages abstraits, et expliquant aussi en partie les enjeux de l'instant intense.

Bien sûr ce genre de texte long (en 2 parties) se prête mal sur ce site à la lecture, qui favorise le court...

Vos lectures me sont d'autant plus précieuses et fertiles.

Fil complet :