4lignes (pas +)

par Claire, mercredi 07 mars 2018, 12:14 (il y a 162 jours) En réponse à catr

Je crois que c’est la première fois que je vois cette manière de proposer à l’intérieur d’un poème des variations de mos et j’avoue être tout à fait séduite par les dédoublements de sens qu’ils induisent et leur harmoniques.
Je retrouve de vieux souvenirs de poèmes de toi sur le bleu où des passages de dévoration ou même d’auto-devoration ponctuaient une quête puissante et quasi aveugle.
Là, c’est un peu présent mais tempéré d’humour et d’enfance, de l’aller et retour éternel des vagues.

Fil complet :