lsd à franprix

par Rémy @, mercredi 16 mai 2018, 16:54 (il y a 7 jours) En réponse à sobac

oui enfin mozart de son temps c'était de la musique commerciale de grande consommation
harmonies simplettes pas de contrepoint airs que tout le monde peut chantonner paroles gnangnan répétées douze mille fois et ritournelles 100% prévisibles son client lui disait j'ai la noce de ma nièce dans deux mois tu veux pas me faire un petit menuet et hop il resuçait les trois cadences de la nomination du président de l'association des cornistes amateurs et ça passait comme une lettre à la poste ensuite le directeur de l'opéra lui envoyait un sms hey mon loup on a la big blonde pour la première soigne-lui son aria alors il rajoutait huit mesures de contre-ut avec un da capo et c'était ficelé tout le monde allait lui lorgner le décolleté sans trop s'occuper de ses piaillements
faut bien voir que jusqu'aux romantiques le compositeur est un artisan comme n'importe quel autre et qu'on payait bien plus pour une commode en marquetterie ou pour une perruque bien poudrée que pour une heure et demie de tralala
d'ailleurs de nos jours gnya pas vraiment de différence de public entre mozart et les beatles c'est les messieurs-dames qui ont enfin compris ce qui est beau et bon et qui ont passé l'âge de rechercher des surprises de subir des déceptions et de se prendre la tête donc qui écoutent des valeurs sûres pas trop compliquées on les retrouve aussi dans les cours de musique pour adultes surtout pour adultes retraités en fait et il faut reconnaître qu'ils sont bien aimables
si vous voulez je vous poste les arrangements de mozart et des beatles que nous distribue la prof de violoncelle c'est tout en première position et en sol majeur avec beaucoup de cordes à vide et puis comme on connaît déjà l'air on n'a pas trop besoin de lire les notes donc ça sonne toujours bien même après seulement trois mois de crincrin
[image] [image]

sinon comme autres publics y'a les vrais mélomanes c'est ceux qui vont aux concerts de tchaïkovski-strauss avec toujours un peu de xenakis ou de manoury et puis le populo ici en allemagne ils vont écouter helene fischer, l'eurovision et de la musique de stade, les émissions de variétés correspondantes sont toutes exactement identiques et le plus gros compliment qu'on puisse faire à une chanteuse c'est de dire qu'elle est restée telle durée dans les charts c'est-à-dire qu'elle a réussi à percer jusque dans les supermarchés c'est ça la vraie réussite
en france ils écoutent sûrement de la chanson contestataire et du rap l'important c'est surtout les watts on a toujours été un peu rebelle en france et on aime bien faire chier les voisins

Fil complet :