the snake

par seyne, mardi 19 juin 2018, 12:16 (il y a 149 jours) En réponse à d i v

C’est beau de relire ce texte en anglais, langue que je maîtrise mal, mais justement les images se détachent avec plus d’étrangeté et l'ensemble est comme un serpent qui ondule dans la brume de la ferveur amoureuse.

Mes deux vers préférés :
« bending your head you draw a forest
to lose with me entwined »...parce que l’équivalent d’ »entwined » n’existe pas en français, et qu’il est bien plus fort qu’ « enlacés ». Les jumeaux originaires, l’échange d’identité, le trajet dans la forêt imaginée, mais dessinée aussi, par l’un des deux

Fil complet :