Focale subjective (12)

par seyne, lundi 25 juin 2018, 15:05 (il y a 143 jours) En réponse à Périscope

oui, j'aime beaucoup cette version, on peut prendre une image de toutes sortes de façons, et tu évites la question du photographe.

Ceci dit, en y repensant, et parce que je me suis donné comme règle d'être fidèle à l"'esprit" de l'image, (quitte à lui ajouter toute une histoire) je suis bien partagée. Comme je l'ai expliqué, je prend dans l'ordre les photos d'un livre et je viens de réaliser que pratiquement jamais les personnes photographiés par Cartier Bresson ne regardent l'objectif, en tout cas ne prennent la pose.

Dans la situation de cette photo, les petits garçons ont "embarqué" le photographe dans leur jeu, et ils l'ont fait avec tant de malice et de grâce que pour une fois il a bien été obligé de jouer avec eux, et d'entrer dans leur mise en scène. Si le regard du premier garçon est "tordu", c'est pour capter, malgré la position de sa tête, le "regard" de l'objectif, et tout son corps est un appel à ce regard.
Les petits garçons se moquent gentiment, audacieusement du photographe, comme savent faire les enfants qui veulent capter l'attention, et donc le photographe est aussi présent sur ce cliché - bien qu'invisible - que les enfants qu'il photographie. Par leur danse, les enfants veulent marquer la mémoire de la pellicule et de celui qui l'utilise, de gré ou de force, ils font irruption devant le mur aux inscriptions.

Fil complet :