poésie et inconscient

par seyne, mercredi 27 juin 2018, 12:05 (il y a 141 jours) En réponse à Périscope

oui, bien sûr, elle ne s'adresse pas "principalement" à notre inconscient. Elle est faite de langage et s'adresse donc avant tout à notre conscient, à notre intelligence.
Mais certaines de ses spécificités - tout ce qu'on a dit - par rapport à la prose, parce qu'elles "cassent" un peu la rationalité, parce qu'elles mobilisent un arrière-plan du langage, des associations, font résonner notre inconscient d'une façon particulière.
C'est pour ça aussi que ça se lit plus lentement que la prose (en tout cas c'est mon cas, très lentement même), et que la voix, voix silencieuse ou voix haute, c'est à dire le corps émotionnel, le souffle, jouent un rôle important.

Enfin, c'est ce que je ressens. Mais je sais que d'autres aiment être emportés par l'intensité du mouvement, et même que certains lisent très vite, jusqu'à effacer les significations en un flux où l'esprit se noie.
J'ai assisté à ça, et après avoir été un peu irritée je me suis laissée embarquer dans une autre écoute. Pas mal de poètes que j'ai écoutés récemment s'intéressent à la matérialité du langage autant qu'aux significations...bon, moi je suis sceptique...

Fil complet :