tu ne pourras dévoiler que ce qui est beau

par seyne, mardi 10 juillet 2018, 14:32 (il y a 8 jours) En réponse à Périscope

Dans la maison de retraite, dans l’EHPAD, à l’étage alzheimer, les vies se finissent. Tu vas et viens entre les grandes chambres, meublées de vieilleries, où des photos d’enfants éblouissants se cornent sur les murs. Tu te laisses pénétrer même par les cris répétitifs : « maman ! maman ! », ou les cris sans paroles, tout en changeant les draps, vidant les poubelles, remontant de lourds chariots. Tu croises les fantômes vacillants dans des odeurs toujours agrestes, fleuries.Tous les sols brillent. Tu ne peux prendre aucune photographie, bien que ce soit ton vrai métier, tu ne peux que regarder. Mais derrière tes yeux qui clignent, dans ta fatigue qui monte peu à peu pendant la journée, tu continues à dévoiler la beauté, tu la vois partout, dans le travail continu et doux de la mort, dans ce qui s’y oppose en vain, encore, tout le temps.

Fil complet :