femme

par fjm, mercredi 25 juillet 2018, 21:37 (il y a 20 jours)

Chère Femme si parfaitement imparfaite approche ton lobe velouté celui que tu portes du côté du coeur, retiens l'arôme parfumé de ta respiration et écoute-moi attentivement de la profondeur de tes prunelles concentrées : parfois tu vas être tout simplement trop, admirablement et divinement trop : trop mystérieuse, trop intelligente, trop belle, trop forte, toujours beaucoup trop et cela se fera sentir un petit d'homme mâle mal dans sa peau bien moins homme et moins grandi que toi. Tu vas commencer à ressentir le besoin d'être moins femme et c'est alors que tu auras tort et que tu te feras grand tort. La plus grande erreur que tu puisses faire serait d'avoir l'inconvenante indécence d'enlever les joyaux de ta couronne, symbole de sensualité et d'originalité à forte personnalité exacerbée, ces mille et un trésors de profondeur et de saveur qui affleurent à ton grain de peau, pour les déposer aux pieds-d'Estale de ce demi-dieu afin qu'il puisse de ses trop frêles épaules la supporter plus aisément. Quand cela se produira, promets-moi de ton âme insoumise, de tes passions qui te font reine, des multiples facettes de ton coeur qui te font déesse rebelle et fièrement dressée face à cette injustice, que ce qu'il te faut ce n'est pas une plus petite couronne, un joyau rapetissé destiné à glorifier la petitesse d'un compagnon à la carrure rétrécie mais bien un homme aussi fort que toi, l'oiseau rare qui te fera te lever, t'élever et t'envoler, cet être plus précieux que les diamants de ta parure réunis et dans ta quête éternelle tu te dois de devoir rechercher longtemps celui qui sera digne de toi

Fil complet :