Exil, exil, encore

par Périscope @, mardi 07 août 2018, 10:54 (il y a 134 jours)

Exil, exil,encore


Je suis exilé de votre regard, le soir, quand la géométrie d’une journée le rend encore plus habillé
Je suis exilé de vos secrets, qui consistent en l’arrangement de votre existence, dans votre différence parfumée
Je suis exilé de votre amertume qui se tapie dans vos souvenirs épais
Je suis exilé du raffinement inquiet de votre charogne, surtout lorsqu’il éloigne votre âme charmante
Je suis exilé de la décadence violente de votre style qui imprègne votre souffle
Je suis exilé des fleurs hirsutes de votre vie et de sa flamme molle, serpentine, quand elle cherche les gros oiseaux du monde
Je suis exilé du sommet de vos paysages largement obscurcis et que vous abandonnez à ma tristesse
Je suis exilé de la prolongation solitaire de votre poésie que vous pratiquez en pensant aux yeux des morts
Je suis exilé de votre sourire que votre sang absorbe difficilement quand vous exercez un métier sérieusement officiel
Je suis exilé de l'espièglerie incessante qui trouble votre nature, et l’utopie énorme qui en jaillit
Je suis exilé de votre vitalité, votre déréliction innocente, de votre terreur bourgeoise qui se pelotonne dans vos crépuscules embaumés
Je suis

Fil complet :