Ce monde putréfié dont il faut se débarrasser

par assûrément @, dimanche 12 août 2018, 21:51 (il y a 42 jours) En réponse à au phil de la vie

allons... tu sais bien qu'il faut tempérer l'eau du bain...

le problème réel est que la charge émotive (le motif émotif) surcharge le discours plutôt que de le raffiner...
alors le lecteur prend dans "la gueule" la surcharge, au lieu d'être amené ou conduit vers l'entendement du communiquant du texte

..c'est comme se faire crier dessus : on est bousculé par la charge et on entend plus rien parce que c'est trop..
exactement ce qui ne devrait jamais être fait/agi sur qui que ce soit... hm ?

Fil complet :