Putain d'artiste

par seyne, mardi 18 septembre 2018, 18:00 (il y a 89 jours) En réponse à Périscope

Je crois comprendre ce que tu cherches dans cette histoire, derière le burlesque : une affaire de rapt, en tout cas de menace, pour faire jaillir ce qui est si soigneusement retenu : la vraie vie ; comme Hitchcock avec la douce blonde des « Oiseaux ».
Et l’histoire se renverse dans une autre menace. Qui raptera la vie de qui ? Le simulacre suffit-il ? Et le tableau, contient-il la vraie vie, l’a-t- il prise pour toujours, dans la fragilité de sa toile ?

Je pense que tu aurais intérêt à ne pas trop forcer le trait de tout ce qui signifie la laideur, la saleté, la vulgarité, la déchéance. Quand on force le trait on l’affaiblit.


Tiens, en parlant de fragilité, cette phrase de Salman Rushdie : « L’écriture est puissante, mais l’écrivain est très fragile ».

Fil complet :