pavillon de l’Aurore

par seyne, mercredi 26 septembre 2018, 08:58 (il y a 81 jours) En réponse à sobac

il est impressionnant ce poème et il épouse de très près ce que disait le mien. Le squelette et le linceul ajoutent une image glaciale et définitive. C’est très juste aussi ce que tu dis du rêve de vie aventureuse qu’on promène avec soi pendant longtemps dans un sentiment de futur illimité...c’est ça aussi qu’on perd peu à peu.
Je me demande toujours ce qu’on trouve une fois qu’on l’a perdu.

Fil complet :