Liberté, liberté ! elle s'écrie au volant

par seyne, mercredi 03 octobre 2018, 15:08 (il y a 21 jours) En réponse à Périscope

J'aime bien l'histoire, rocambolesque et grotesque (tiens, c'est marrant ces mots en -esque !), on imagine un film de Jean Pierre Jeunet, c'est très plaisant et visuellement réussi, avec ce qu'il faut d'incohérences ou d'étrangetés.
Par contre, il me semble que lorsqu'on prend cette voie-là il faut être extrêmement pointilleux sur les détails.

Des exemples parmi d'autres : un tapis de branchages paraît peu efficace si les roues sont embourbées "jusqu'à l'essieu"...comment Malou a-t-elle pu marcher pendant deux jours avec une cheville "qui en a pris un sale coup" et ne s'en rendre compte qu'en trébuchant sur une pierre ? Surtout si ensuite la douleur est si violente qu'elle ne peut plus appuyer sur l'accélérateur ?


En fait je pinaille parce que je viens de corriger un nouvelle moi-même et que j'ai fait la chasse à ce genre de détails.
Mais j'adore les noms de lieux hyper précis comme si cela avait de l'importance, qui donnent quelque chose de décalé au récit, les jeux de mots occultes et le mélange improbable de la campagne française et de l'Amérique du Sud.


affaire de recel qui mettait en branle toute la province de Namur.

Fil complet :