l'endroit où on ne se quitte pas (fin)

par Périscope @, samedi 10 novembre 2018, 12:24 (il y a 35 jours) En réponse à seyne

oui je comprends très bien l'intérêt pour le thème des limites, sujet vaste qui traverse toute la littérature contemporaine (Peter Handke et d'autres...)

concernant les rêves, peut-être qu'ils pourraient s'évoquer mais sans à chaque fois se nommer "rêve", tu parles de rêves éveillés, justement cela ils nous agissent mais ils sont "masqués", la conscience ne les repère pas quand il faut....

j'aime bien quand les personnages sont pris dans leur action, c'est leur rapport à ce qu'ils font qui peut laisser "entrevoir" pour le lecteur une dimension intérieure,
souvent l'auteur montre qu'il en sait plus sur son personnage, et cela est souvent dommage...

le travail de l'auteur serait davantage de trouver les actions signifiantes de son personnage qui échappent à la conscience de son personnage, et laisser au lecteur une marge de blanc, pour son interprétation (Modiano est pas mal pour cela)

enfin évidemment toutes ces questions sont les miennes, pas forcément les tiennes dans la "hiérarchie" de tes thèmes de recherche,
mais cette échange dans la même sphère nous fait avancer quand même

Fil complet :