L'escalier qu'on descend la nuit

par seyne, lundi 19 novembre 2018, 12:52 (il y a 25 jours) En réponse à Périscope

j'aime beaucoup, en particulier la première partie, où tu prends le temps de parler du temps, de le méditer un peu. Et puis la façon dont tu pièges le lecteur avec des descriptions visuelles qui l'éloignent de l'idée d'un aveugle tâtonnant (si moi lecteur je vois, alors Simon le personnage voit sûrement). J'aime moins le côté burlesque de la fin, un peu trop appuyé pour moi.
Sinon, je me demande pourquoi tes personnages semblent toujours vivre dans les années cinquante ou soixante (et même ! les briquets d'amadou, il n'y en avait déjà plus beaucoup).

Fil complet :