Celui qui tombe depuis toujours

par Pierre Anselmet, mercredi 09 janvier 2019, 20:51 (il y a 160 jours)

exister est un style comme un autre
ça suppose du temps
ça suppose de l'espace
du vent
des jambes
et même des trucs entre les jambes
exister ne sait pas mais trouve toujours
exister n'est même pas moi
c'est même parfois une présence étrangère
exister fait mal comme un clou rouillé sous la godasse
fait mal comme un divorce
comme une garce
fait mal comme un père
fait mal comme l'absence de père
exister ne veut pas se coucher exister doit être changé
ou transformée
exister fait un peu de gym le vendredi soir
se laisse aux vestiaires du travail
Faire est alors plus efficace
parce qu'il est majuscule
parce qu'il a des objectifs
exister ça demande beaucoup et ça rend peu
à but non lucratif
exister se drague avec les yeux
se baise sur un parking
se fait sauter quand là-haut les plombs pètent
ou quand elle tombe depuis toujours
exister tombe
exister chute
s'écorche les genoux
se casse le nez
et casse des gueules parfois
quand il sent grossir ses couilles
quand ça pue le nerf sauvage
c'est un trophée cet exister
c'est un enfer
c'est un salut
c'est la tache
que l'on appose en bas de page
que l'on cherche dans des bras
du fond du pieu aux pieux rivages
des draps du juste à la paillasse
d'un Devenir étrange
que l'on abrite sans le vouloir
et qui ramène vers la faute
exister
est un style comme un autre

Fil complet :