cent ans

par sobac @, vendredi 11 janvier 2019, 10:55 (il y a 73 jours)

aurais-je un siècle, un jour
un jour que l'on célèbre avec moult artifices
pourtant d'artifices il n'en ait point
le destin en a sa part
deviendrais-je cet énergumène
au pas lourd, hésitant, nonobstant cent ans
un siècle de jours incertains de jours enclins, de jours ordinaires
en rêveries en absurdie, en mélodie
sous l'épaisse couche des heures
dés les matins frileux , dés les matins impatients
ou vivre a le goût limpide
d'une eau de source
cent ans d'hypothèses
quand la seule question est, comment
comment s'approprier l'espace son espace et faire face
pour ne point être celui à part
isolé, abandonné, dans l'impasse

aurais-je un jour un siècle, un jour
un jour lointain vers l'horizon si proche
quand le ressac m'entraîne au gré des mots
ceux dont l'encre imprègne
les soubresauts d'une existence
de larmes épuisées de rires éclats
un siècle d'yeux posés sur l'humanité
a me demander si j'avais ma place dans ce labyrinthe
carrefour d'idées contraires
de contraintes, de coups de gueule
d'excitations dans ce tourbillon improbable
ou se monnaye les frissons, la passion,
les corps marchandises les corps entremêlés
ou se tisse les haines, ou se tisse le déni
cangue qui emprisonne l'amour
ce mot galvaudé, dont l'essence pourtant brûle
chacun des êtres

un siècle, cent ans, pendant que meurt chaque jour l'innocence

Fil complet :