Le khat

par Périscope @, samedi 23 mars 2019, 16:00 (il y a 86 jours)

Le khat


Un blanc presque bleu à force d’être ciel.
Un quartier dans la ville de Djibouti.
Un aluminium pas comme les autres, sur le toit en bois d’une maison.
D’étranges objets dans l’humidité où l’écho est travaillé par la rouille ;
des objets inattendus et sales où l’usure est reine se coudoient sur la toiture trouée.
La chaleur recroquevillée comme un ballon,
un chapeau de vieille, ratatiné,
un vélo à la roue éculée,
un soulier de pauvre en chiffon.
Adossé à une natte de raphia,
dans un coin de véranda,
mitoyen, un homme ombreux est assis,
plus jeune que la vieille cloison.
Un thé rouge, une glacière bancale, un thermos d’eau fortement épicé,
sont posés côte à côte devant l’homme ombreux.
Une plante magique est sous le robinet, c’est le khat,
cette partie du monde enveloppée dans un chiffon maléfique,
le khat, humide, la convoitise de toutes les plantes et des hommes ombreux.

Fil complet :