échecs

par 411, mardi 23 avril 2019, 16:43 (il y a 124 jours)

la fumée fait des vagues sous la lampe
il y a un jeu d'échecs
la pièce est en désordre
mon pote et moi sommes au goulot
désaccordés
et face à face
des deux côtés du jeu d'échecs
à l'heure où tout le jour s'efface
où l'on ferme les rideaux

chez lui trônent des tableaux
dessins monceaux de croquis et de nombres mystérieux
de calligraphies asiatiques
et des milliers de brouillons déchirés à moitié
des éternités noires
des portraits magnifiques
et des chiées de livres pour la plupart scientifiques

il y a ces deux chaises inconfortables
ce cendrier rachitique et plein bondé
cette grande table ronde et
dans un coin du monde ce géant télescope
tout cet œil déployé pour de vagues idées
tous ces signes abstraits que l'espace nous lance
toutes ces pulsations basses
qui rythment nos silences
de petits êtres sans panache

de quarts de grâce
de centièmes de saint homme
de millièmes d'importance

quand la lumière est en partance
la fumée fait des vagues sous la lampe
c'est l'un des rares moments où l'on est soi
entre ce que l'on sent et ce que l'on perçoit
mon pote est saoul comme un cochon
je suis bourré comme un porc

et entre nous ce jeu d'échecs
il gagnera comme toujours
et je serai tellement heureux de faillir
de danser entre les vagues et la fumée
fait des âmes sous la lampe
c'est le moment où l'on s'invente
petit sublime à qui parler
sans philtre et sans avis
entre l'échec le côté sale
et le triomphe colossal
de cette lumière envahie
.
.
.

Fil complet :