Après

par sobac @, mardi 21 mai 2019, 13:02 (il y a 145 jours)

Dans mille ans ou plus, que restera t’il des mots postés,
Sur un forum, ou se croisaient des pseudos hétéroclites.
Des commentaires avisés, et quelques piques acérées,
Témoignant de la vitalité de leur héros prosélytes.

Sûrement qu’au détour d’un recyclage de vieilleries,
D’astucieux bidouilleurs recréeront les mécanismes.
En riant à l’avance de nos trouvailles, et inepties,
Quand on confondait l’art de la prose, avec le truisme

Il nous fallait à cette époque, déjà accommoder l’humour,
Avec des textes, où les maux se mêlaient aux souffrances
Ou la douleur était palpable, mais l’ironie en couleur.
Tant nos toiles de maître avaient l’éphémère fragrance.

Bien sûr qu’il nous arrivait de rire de nous, aux éclats.
D’avoir ce brin de fantaisie, cultivé dans des pots
Dont le terreau rendait celle-ci, d’une saveur de ces brouhahas.
Aux vertus stimulantes, dans une ambiance d’à-propos.

Après nous, après eux, après le dernier souffle de vie.
Des mots rescapés germeront, à l’image de l’existence.
Les souvenirs resurgiront en grappes, de près, suivis,
Par l’ineffable harmonie, des diverses nuances.

Fil complet :