Pour Léa et Alain

par seyne, jeudi 23 mai 2019, 22:40 (il y a 88 jours) En réponse à d i v

J’ai été partagée sur la démarche : écrire et chanter si vite la mort de quelqu’un, même si je sais à quel point le thème de la mort de personnes jeunes est central dans ce que tu fais, avec celui de la présence des morts et celui de l’amour fusionnel.
Mais je vois combien ce chant (et c’est un vrai chant) vient rencontrer et peut-être apporter un baume à la douleur de ces gens.
Et puis le texte est quand même fort, alternant et mêlant la voix du mort et celle de la jeune femme, comme dans le deuil on est envahi au début par la présence de celui qu’on ne peut penser comme mort.

Il me semble que c’est la première fois que tu peux dialoguer de cette façon avec ceux que la mort est venue toucher.

Fil complet :