Castille

par seyne, dimanche 26 mai 2019, 11:05 (il y a 85 jours) En réponse à Soledad

en te lisant, en essayant de mettre le doigt sur "ce qui manque pour moi" dans tes poèmes, je me dis que c'est justement toi. Mais je lis bien ce que tu dis, que c'est délibéré.

La présence de l'auteur dans le texte, qu'il dise "je" ou pas, c'est une question très délicate et qui sûrement appartient à chacun. Il est certain que ça doit être seulement une présence de témoin.

Peut-être - si je continue à réfléchir - la présence de l'auteur-témoin dans le texte va-t-il pour moi avec une façon de vivre l'écriture comme une route (je dis un gros mot : initiatique), avec une continuité, des rencontres et des moments d'arrêt sur image.

J'ai aussi moitié de sang espagnol, mais la Castille que tu décris, que je ne connais pas vraiment, c'est un souvenir de soir de Noël : en arrivant à Madrid, 20 cm de neige, et sur l'autoroute blanche, un voiture renversée sur le toit qui brûle dans la nuit. C'est aussi l'âpre cinéma de Carlos Saura. Ton poème m'y a fait penser.

Fil complet :