Castille

par Soledad, dimanche 26 mai 2019, 11:59 (il y a 84 jours) En réponse à seyne

Après avoir découvert Deleuze (et je l'espère l'avoir compris) et beaucoup médité sur le fait que Rimbaud arrête d'écrire dans cette Corne de l'Afrique où j'ai moi- même échoué, j'ai été peu à peu amené à rendre ce que je ressentais à ce qui m'avait permis de le ressentir et, effectivement, pas forcément de façon connotée. Manque de générosité de ma part? Envie de ne transmettre que la poésie de ce qui existe déjà sans transformer la réalité? Lorsque le monde dans lequel on vit est en soi une métaphore, quels recours reste-t-il pour le rendre accessible aux autres?
Cependant, j’ai vraiment l'impression de mettre en scène le contemplatif que je suis dans chacun de mes textes. Après, je dois avouer que l'on me trouve souvent décalé et que le regard qui va au delà de ce que je perçois, sur le monde qui m’entoure, m’avait valu le surnom de « celui qui voit ».
Je veux bien montrer qui je suis même si je ne comprends pas trop l’intérêt que cela peut avoir. Je vais partager la dernière chronique d’une biennale quelque part dans le monde, sans doute plus personnelle?
En tout cas, merci pour ce retour.

Fil complet :