dans les gènes

par sobac @, mercredi 29 mai 2019, 13:14 (il y a 19 jours)

Certains sont groggy et d’autres guili-guili
l’humain se multiplie en autant de faire valoir
le paradoxe est dans la les gènes
a quand une fin de non recevoir
s’aimer sur un compte, dilemme,
l’incertitude s’échange contre la panoplie

le présent a ses caprices, la mort ses vices
on l’enterra sous hypnose
un matin sans lendemains
personne ne su s’il fallait parler d’overdose
les mots sont vecteurs de dédain
le néant, lui, vend ses épices

Fil complet :