Fin de vie, faim du monde

par soledad, vendredi 07 juin 2019, 03:10 (il y a 74 jours) En réponse à seyne

C'est exactement ça que je ressens lorsque je me pose pour écrire. Grâce à ce merveilleux outil qu'est l'écriture, j'essaye d'apprendre à parler de cet endroit commun et singulier. Nous ne sommes que des anecdotes de la vie et c'est très bien ainsi.
Ta phrase est d'une grande beauté...et ta maman, une femme avisée...

C'est là l'énigme qui touche notre propre énigme, cet endroit de nous-mêmes dont nous ne savons pas parler, absolument commun et absolument singulier.

Fil complet :