Fin de vie, faim du monde

par Soledad, dimanche 09 juin 2019, 12:47 (il y a 71 jours) En réponse à seyne

Salut Seyne,
Pour prolonger nos échanges sur le fond,la forme et le style, j'ai trouvé ça

En parlant de Sophie Loizeau

« La forme est fin. La formation est vie », ce mot programmatique – au sens rimbaldien – de Paul Klee, d’après Chemin principal et chemins secondaires (1929), dans Théorie de l’art moderne,

Non seulement la poésie ne doit pas ignorer le monde, mais elle doit se préoccuper de ce que le monde ignore, ou feint d’ignorer, sur lui-même. Car il ne s’agirait pas de se priver de ses manifestations immédiates en nous, et d’oublier par là même les prodigalités de l’existence.

Fil complet :