nt

par Florian, lundi 01 juillet 2019, 07:17 (il y a 21 jours)

Sans rien dire et sans rien faire ils voyaient des mondes
Le monde s’était tu
Et la concentration optimale
De nids d’abeilles
Flagornait dans un champ serein

Il n’y avait rien à dire que des espaces
Et des courants violents, et la manière qu’ils avaient de se dire
Qu’en regardant un chat ils pensaient à une chose
Une autre encore là où les yeux fixaient du ciment
Et l’âme prenait comme un cimaise

L’abolition passait par les sens qui n’étaient plus vraiment
Mais voyaient des couleurs dans les marées
Et différentes sortes de cargaisons
De choses qui ne signifient rien

Fil complet :